Document sans titre
 

Tech Récif


Connexion

Le site Techrecif est ouvert à tous, Si vous voulez participer, c'est très simple, Inscrivez-vous! :

Mot de Passe perdu ?

 

Les articles Les Bases de l’aquariophilie Récifal L’ENTRETIEN IDEAL






Petites opérations... Mais d’importance

Le 7 janvier 2006, par Techrecif -
473 visite(s) - 0 commentaire(s)

La surveillance du bac est quotidienne. Elle s’opère tout simplement en même temps que l’on prend plaisir à observer son aquarium et ses pensionnaires. On en profite pour jeter un coup d’œil à tous les animaux et vérifier les paramètres visibles température, clarté de l’eau, qualité du brassage, lecture du pH-mètre électronique et autres équipements de mesure.

Dans la liste des petits travaux hebdomadaires qu’il est conseillé de ne pas oublier, le nettoyage des vitres vient en premier. A ce sujet, il est bon de penser è cette future opération lors de l’élaboration du décor. Trop d’aquariophiles se trouvent prisonniers d’une roche proche de la vitre, voire accolée, qui empêche le nettoyage de celle-ci. Deux outils permettent de l’effectuer : la raclette et l’aimant. Tous deux peuvent être munis soit de lames de rasoir, soit d’une surface plastique raclante. Le système avec lames est le plus efficace une fois que l’on est familiarisé avec son maniement, pour ne pas rayer les vitres. En effet, les algues présentes sur les vitres en milieu marin sont plus claires que celles vivant en eau douce mais aussi plus tenaces. Quant aux algues coralliennes roses, elles sont souvent coriaces.

Ce nettoyage est obligatoire pour deux raisons. D’abord pour le confort de l’aquariophile qui aime voir ses animaux mais aussi pour éviter que les auxiliaires de nettoyage naturels ne soient dépassés par l’ampleur des travaux. De nombreux Gastéropodes (Turbo, Astrea, Nerita, etc.) et surtout les espèces du genre Diodora adorent racler les vitres du bac mais pendant ce temps, ils négligent le décor de l’aquarium d’où aucune raclette ne parviendra à retirer les pousses d’algues

L’entretien hebdomadaire - ou bihebdomadaire - comprend également le vidage de la coupelle de récupération de l’écumeur et le nettoyage de la chambre de réaction de cet appareil, selon l’encrassement de cette dernière. Suivant l’équipement technique du bac, il faut prévoir la confection d’eau de chaux à remettre dans le réacteur à calcium. Si l’aquarium est ouvert et dépourvu d’un système d’osmolateur, il ne faut pas oublier d’ajouter de l’eau osmosée pour combler l’évaporation. A défaut, on s’expose à de graves problèmes telle une importante modification du niveau de l’eau qui est parfois le point de départ d’une catastrophe comme l’arrêt des pompes de brassage ou - pire - de l’alimentation en eau du bac annexe. Encore une fois, c’est la conception du bac qui conditionne les petits travaux d’entretien. Lorsque l’on utilise des pré-filtres ou de petites mousses sur les pompes de brassage, il ne faut pas oublier de les nettoyer une fois par semaine, voire deux Si elles s’encrassent rapidement. Sinon, elles constituent autant de petites stations de déchets dans le bac. Souvent, les holothuries et aussi les Crustacés y prélèvent quelques morceaux mais cela ne suffit pas.

Les couvercles doivent être nettoyés régulièrement. Selon l’état de propreté, on passe chaque semaine une éponge à l’extérieur pour enlever la poussière gênant le flux lumineux mais aussi pour prévenir la formation de croûtes de sel, très dangereuses pour les Anthozoaires. A l’ouverture du couvercle, elles se répandent dans le bac et brûlent les tissus polypiers. Conséquence immédiate, le corail se rétracte. Les éclaboussures, dues principalement aux pompes de brassage ou au refoulement du bac annexe, et la condensation forment autant de petites gouttes d’eau statiques, véritables lieux de prédilection pour la pousse d’algues, sous les vitres formant le couvercle. Il faut les éliminer avant qu’elles n’empêchent le passage de la lumière.

Contrairement à ce qui ce qui se passe pour les bacs marins à prédominance piscicole, l’apport d’eau neuve et le siphonnage "d’eaux usées" ne font pas partie des travaux hebdomadaires (voir encadré). Ils ne représentent en bac récifal qu’une petite tâche d’entretien supplémentaire que l’on peut parfaitement coupler avec un plus gros travail telle l’aspiration des sédiments.

Ajouter un commentaire à cet article

ICI
Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 285; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 284; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 283; ?>
Il y a 0 contribution(s) au forum.


Dans la même rubrique :


Comment bouturer les coraux
Des interventions mensuelles
Petites opérations... Mais d’importance
 

© copyright 2010 - Tech Récif - All Rights Reserved